Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

Technicien Accordeur & Préparateur de Pianos

Alain Chauvel


LES DISQUES & DVD

Voici une sélection de disques bien personnelle. En effet, elle regroupe à la fois des pianistes qui prennent le risque de nous faire découvrir des compositeurs et un répertoire moins souvent joué en concert, et de plus, d'autres sonorités de pianos très intéressantes à découvrir.

Même si à l'évidence il y a des milliers de pianos sur cette planète, le piano entendu à travers les disques, les concerts, la radio, la télévision est toujours le même. Le répertoire joué est trop souvent le même.

Alors à quoi bon jouer ou enregistrer pour la x ème fois la 5ème ballade de Chopin sur le sempiternel même piano?

Qu'espère t'on?

D'où un certain nombre de tentatives de renouveler le paysage avec des enregistrements sur pianoforte d'époque ou des interprétations de plus en plus extravagantes, basées sur la recherche d'effets tempis excessifs dans un sens comme dans l'autre, dynamique excessive dans un sens comme dans l'autre, silences, attentes, brutalité, vulgarités, etc.


J'essaie donc au travers de ma sélection de vous proposer des disques de qualité avec une approche différence et particulière sur la prise de son, le type ou la marque du piano utilisé, les compositeurs ainsi que le répertoire joué.


Ouvrez bien vos oreilles car ces disques vous changeront du tout marketing et des disques type plat surgelé passé au micro-onde. Voici des sonorités riches, où vous découvrirez d'autres paysages, d'autres couleurs, d'autres pays et de talentueux pianistes qui osent et prennent le risque de répertoires et de pianos différents.

Encourageons-les et merci à eux!

Détails sur le disque :

Sylvie Courtin, professeur de piano au conservatoire de musique d'Alençon (61) nous livre ici un disque particulièrement abouti du compositeur et pianiste Catalan Federico Mompou.

En effet, c'est une prise de risque de faire un disque sur Mompou et de nous faire découvrir un compositeur sans doute pas assez reconnu à ce jour en France.


Très bonne prise de son avec un piano qui conserve sa pleine amplitude entre les pianissimo et fortissimo comme par exemple sur la plage n° 14.où on retrouve l'influence de Scriabine sur Mompou (écoute possible ci-dessous).

Comme Sylvie Courtin aime à présenter son disque ; c'est un disque fabrication 'bio', avec un enregistrement en prise directe, aucun artifice de mixage, une esthétique sonore qui change et qui n'est pas pour nous déplaire. Une belle proximité sonore pour une pianiste servie par un magnifique piano 1/2 queue de manufacture Allemande Ibach FIII (1987).


Côté interprétation, le répertoire de Mompou oblige à une maîtrise parfaite des jeux de couleurs sur les pianissimo et c'est super bien restitué. Jeu, fluide, couleurs nuancées et plans sonores bien juxtaposés. Jeu intimiste par moment, legato juste ce qu'il faut (écoutez la plage N° 14). Pédale forte très bien dosée, un régal.


Voici un disque d'une belle réussite et 3 plages à écouter ci-dessous pour vous faire découvrir cet excellent travail. Et bien d'autres pièces magnifiques à découvrir sur le disque comme par exemple la plage

N° 12 ''Cançons i danses'' (Chansons et danses).


Vous pouvez commander le disque directement auprès de Sylvie Courtin, Email : [email protected]

Mompou Plage N° 5

Paysages - Le Lac

Mompou - Plage N° 16

Impressions Intimes - Agitato

Mompou - Plage N° 14

Impressions Intimes - Larghetto

UN DISQUE RÉFÉRENCE POUR CEUX QUI SOUHAITENT DÉCOUVRIR (OU REDÉCOUVRIR) LE SI BEAU SON D'UN PIANO ERARD DE 1876 AU TRAVERS UNE TRÈS BELLE INTERPRÉTATION DE Claire CHEVALLIER.

Le dialogue passionné d’un compositeur, d’un piano et d’une artiste.

« Fever », une recherche ardente dans laquelle Claire Chevallier rejoint l’univers Franz Liszt.

Claire Chevallier est une grande collectionneuse de pianos. Ses instruments font partie de son univers quotidien, elle vit entourée d’eux. C’est après avoir acquis un Erard 1876, le piano favori de Liszt, que l’envie de ce disque s’est imposée. Le grand compositeur était encore là, derrière ce son si particulier.


Un soir de mars 1840, lors d’un concert à Prague, le virtuose se met en danger dans un enchaînement improbable de morceaux qui déchaînera l’enthousiasme d’un public subjugué par une telle audace. Claire prolonge ce concert intense en interprétant sur un même disque des oeuvres aussi disparates que riches : Wiengenlied et Méphisto Waltz no1. Une voltige de l’Andante Lagrimoso à Méphisto c’est pénétrer sans détours dans l’univers intime de Liszt, le retrouver quand il se dépassait…


« FEVER » est un portrait puissant et enfiévré sublimé par le son magique du Erard de Claire Chevallier.

Franz LISZT

CLAIRE CHEVALLIER, Piano érard 1876 « FEVER »

➊ Andante lagrimoso (Harmonies poétiques et religieuses)

➋ Mephisto-Walzer n° 1

➌ La lugubre gondola n° 2

➍ Saint-François d’Assise, La Prédication aux oiseaux

➎ Saint-François de Paule marchant sur les flots

➏ Funérailles (Harmonies poétiques et religieuses)

➐ WiegenliedSortie : 27 octobre 2011

Distribution Harmonia Mundi La dolce volta (la plus belle fois)

Renouveler la perception du disque comme un objet de luxe, telle est la volonté de La Dolce Volta. La ligne éditoriale du label repose sur le lien particulier entre un interprète et une oeuvre. Chaque disque est conçu comme un objet d’art au travers d’une collaboration unique avec un artiste, dans une édition limitée, afin de créer une notion de rareté élégante et un désir d’appartenance à un club d’épicuriens musical.

Wolfgang Amadeus Mozart - Claviers Mozartiens

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Pierre Goy ( clavier )


Codaex distribution Lyrinx 2007

LYR 2251

Super Audio CD hybride stéréo/multicanal


Ce n'est pas fréquent d'avoir la chance de pouvoir écouter un piano de 230 ans d'âge...

En un concept discographique original mettant en avant l'instrument plus que le compositeur afin de redonner toute sa valeur à la partition, le label Lyrinx revient au SACD en pur DSD avec un enregistrement intitulé Claviers Mozartiens.


Grâce au concours du conservateur de la collection des instruments du Gemeentemuseum à La Haye, le Dr Michael Latchman, l'enregistrement s'est effectué avec quatre claviers différents que Mozart a connu en son temps et sur lesquels ses doigts se sont posés pour créer les œuvres que l'on sait. C'est ainsi que le programme débute avec la Sonate KV 282 jouée sur un "Vis à Vis de 1777", suivie par un Prélude en ut majeur KV 284 A et la Sonate en fa majeur KV 332 au "Piano Carré de 1782". La seconde partie nous offre la Gigue en sol majeur KV 574, la Fantaisie en ré mineur KV 397, ainsi que le Rondo en ré majeur KV 485. Toutes ces pièces sont jouées sur un "Clavicorde de 1996" d'après un instrument de 1772. Et pour finir, un "Piano Carré de 1773" nous offre la Sonate en sol majeur KV 283.

 

Le pianiste Pierre Goy, élève notamment de Vlado Perlemuter, restitue avec une parfaite maîtrise du discours musical, toute la palette de couleurs que délivrent ces quatre instruments. Car à l'écoute de ce disque unique le choc est bien réel et, soudain, c'est un autre univers qui vient à nous, un univers oublié, abandonné au cœur de nos mémoires, un univers dans lequel Mozart et sa musique se font encore plus proches de nous, de notre sensibilité, de notre désir de partage musical. Sous les doigts de Pierre Goy, les nuances sont innombrables et la lumière de ces notes semble se révéler à nous pour la première fois. Dans ce monde redécouvert, c'est l'âme de Mozart que l'on touche de ses dix doigts. Un Super Audio CD à la prise de son exemplaire, respectant le volume sonore de chaque instrument et qui fera date, pour un plaisir musical renouvelé.


Jean-Jacques Millo

Détails sur disque :

  • Pianiste : Racha Arodaky
  • Compositeur : Alexandre Scriabine
  • Date de sortie d'origine : 10 mars 2003
  • Label: Zig-Zag Territoires
  • Copyright: 2003 Zig-Zag Territoires
  • Durée totale: 1:15:47
  • Genres: Musique Classique
  • ASIN: B00258WCII

Servi par une prise de son du plus bel effet, ce disque ne manquera pas de surprendre les mélomanes les plus blasés. Contrairement à bon nombre de ses contemporains attirés par de nouveaux langages musicaux, Alexandre Scriabine composa selon le style tracé par Chopin, son maître avoué et sera largement inspiré par ses rencontres lors de ses nombreux voyages. Jouées sur un étonnant piano Steingräber & Söhne à la sonorité si particulière, ces séduisantes miniatures sont tour à tour délicates, impétueuses et indomptées. Sans jamais forcer le trait par de viles intentions, Racha Arodaky en servante émérite, nous éblouit par son aisance naturelle, si bien qu'à son écoute, on se demande si ces pièces pourraient être jouées diversement. Diversement, oui, aussi bien, sûrement pas.


Par Hervé Thierry


Si vous n'avez jamais entendu un piano Steingräber, c'est le moment ou jamais. Andrea Bonatta nous en avait fait découvrir les splendeurs ineffables - les basses inouïes, le velours ombrageux,la mécanique ferrailleuse, abyssale - avec ses exceptionnelles dernières pièces de Liszt, voici quelques années. Arodaky remet le couvert avec ces Préludes de Scriabine, superbement interprétés - on y retrouve toute la fougue, la "morbidezza" et la poésie indissociables de Scriabine, authentique shamane du piano postromantique.

Et si vous songez à changer de chaîne - d'ampli ou de lecteur - n'hésitez pas à prendre cet enregistrement sous le bras - l'une des plus belles réussites de ces dix dernières années.

Technicien accordeur du piano : Grégoire Magne

Détails sur le disque :

Une merveille absolue que ce Scarlatti intime qui éclaire la poésie, la mélancolie du compositeur... Lumières sensuelles portées sur des sonates lentes qui nous enlacent, nous caressent... Ombres vives sur le rouge des sonates enlevées... Scarlatti aussi haut et profond que Bach et Haendel, grâce au pari magistralement réussi de Racha Arodaky de nous le faire découvrir par-delà les clichés du feu virtuose.

Ici la flamme ne brûle pas l'oeuvre, elle l'éclaire et la nourrit.

Enregistrement réalisé sur un piano Steinway D moderne. La poésie et la magie opèrent affirmant ainsi que cette musique peut également s'affranchir de l'interprétation idiomatique que peuvent apporter les instruments d'époque.

Détails sur le disque :

Les Partitas de J-S BACH ont indéniablement une dimension monumentale, ne serait-ce que par leur difficulté d'interprétation. J'ai toujours eu l'impression qu'elles étaient perçues comme intimidantes, tant par le public que par les interprètes eux-mêmes. J'ai tenté de rompre avec cette "distanciation" en ramenant les trois premières partitas parmi les hommes, sur la terre ferme. Mon travail a consisté à tenté de révéler toutes les couleurs, les tempéraments que contiennent les mouvements de ces partitas qui sont toutes des danses. On y retrouvera tantôt la mélancolie, tantôt l'allégresse ou même la sensualité. Je me suis attachée à souligner également le caractère circulaire, presque hypnotique parfois de certains des mouvements et ai mis l'accent sur la nervosité du jeu et la pulsation si enivrante La complexité de l'exercice consiste alors à faire ressortir toute cette palette des sentiments tout en conservant la nécessaire noblesse de ton préservant l'unité de ces partitas. Les intermèdes quant à eux sont des joyaux, comme des gourmandises à savourer choisies pour leur grande expressivité et délicatesse ». - Racha Arodaky

Après Scarlatti et Haendel, Racha Arodaky aborde de nouveau un répertoire pour clavecin avec trois Partitas de J. S. Bach et des transcriptions. (La dernière Transcription, Suscepit Israel extrait du Magnificat, est de Racha Arodaky).Les Partitas furent les premières compositions que J. S. Bach décida de faire connaître au-delà d'un cercle restreint au moyen d'une édition à compte d'auteur, elle prennent de ce fait une valeur particulière au sein de son œuvre. Ces pièces sont réputées d'une grande difficulté qui malheureusement fait souvent oublier toute la poésie et la légèreté de ces suites de danses, venues d'Allemagne, de France et d'Italie. Loin de la gravité qu'on prête trop souvent au Cantor et à ses Partitas, Racha Arodaky s'est employée avec succès à leur redonner couleur et sensualité. Une fois de plus, elle met sa technique parfaite, sa grande exigence et sa générosité au service du compositeur et donne à sa musique clarté, évidence et humanité. Enregistrement effectué sur piano Yamaha de concert.

Détails sur le disque :

  • Interprète: Luis Fernando PEREZ
  • Compositeur: Padre Antonio Soler (1729 - 1783)
  • CD
  • Label : Mirare
  • ASIN : B0026PMNUM

Autres versions : Téléchargement MP3

Depuis quelques années, Luis Fernando Pérez s’affirme comme un musicien éblouissant. L’album Soler, d’une beauté sonore confondante de ce pianiste madrilène, et surtout d’une imagination dans les phrasés. Elève d’Alicia de Larrocha, de Dimitri Bashkirov ou bien encore de Pierre-Laurent Aimard, Luis Fernando apporte un regard neuf sur ces oeuvres, d'une part, en proposant un nouveau rapprochement entre le monde sonore d'Antonio Soler et les sonorités du piano actuel, et d'autre part, en faisant le choix de ne pas s'appuyer sur les éditions existantes mais de jouer ces oeuvres à partir des manuscrits, ce qui donne lieu à des passages surprenants si l'on compare sa version à celles jusqu'à présent disponibles dans le commerce.


Luis Fernando Perez a consacré près de deux années à des recherches sur les partitions, à visionner des microfilms et consulter des manuscrits pour nous livrer ici un magnifique disque. Un véritable travail de recherche historique à souligner et qui est tout à son honneur.

Enregistré sur piano de concert Yamaha CFIII / Accordeur de piano : Leonardo Pizzolante.

LES DVD

Les 5 Concertos de Beethoven avec François-René Duchâble au piano enregistré sous la direction de John Nelson par l'ensemble orchestral de Paris à l'Opéra Royal de Versailles.


DVD extraordinaire et indispensable à tous les amoureux du piano et de Beethoven. Mon confrère, Pascal Bertonneau (qui était le technicien du pianiste de Jazz, Michel Petrucciani) nous présente son travail de préparation du piano Steinway & Sons de concert.


Suivez la partition qui défile en même temps que le concerto et choisissez votre caméra suivant l’angle que vous préférez pour visionner l’orchestre. http://www.dvdcritiques.com/critiques/dvd_visu.aspx?dvd=652

A travers le film "Le piano des sables" de Laurent Petitet, suivez l'incroyable épopée de Marc Vella et de son piano à travers le Sahara Occidental.

http://www.linternaute.com/voyager/interview/marc-vella/marc-vella-bande-annonce.shtml


http://www.marcvella.com/hgbio.htm

Vladimir HorowitzLe dernier Romantique (1985) Le grand pianiste du XXème siècle. A voir et à écouter.

Ray Charles, Découvrez la vie exceptionnelle de Ray Charles.

Martin Scorsese présente : Piano Blues Un super film de Clint Eastwood sur le Blues. L'acteur de cinéma est également très bon pianiste.